Avec “30 jours max”, Tarek Boudali confirme

Le jeu des affiches – continuité ou redondance?

Dans la foulée de Philippe Lacheau, qui perce au cinéma depuis 7 ans déjà avec des comédies légères et divertissantes, Tarek Boudali présente aujourd’hui son deuxième film, 30 jours max. Après Babysitting, Alibi.com et Épouse-moi mon pote (son premier film en tant que réalisateur), la déclinaison d’affiches formatées « comédie » (typo rouge, fond blanc) peut rassurer son public fidèle ou inquiéter les sceptiques, ces derniers pouvant craindre l’épuisement d’une formule qui se répète. On prend les mêmes et on recommence? Pas tout à fait. Si on retrouve bien un style de comédie un peu potache, la troupe ne prétendant pas à ce stade jouer du Shakespeare (mais ça viendra peut-être), il y a un net effort dans la réalisation et un renouvellement dans l’écriture. Pour son second long-métrage, Tarek Boudali se révèle inspiré et à la hauteur des attentes. Il signe une comédie originale, mouvementée et diablement efficace, à voir en salles dès le mercredi 14 octobre 2020.


Un casting sur mesure

Pour son deuxième film de troupe, Tarek Boudali a fait appel à ses potes, Philippe Lacheau et Julien Arrutti, dans des rôles situés dans leur zone de confort. Élodie Fontan n’étant pas de la partie, elle est remplacée au même poste par Vanessa Guide. On retrouve également Reem Kherici (fidèle de la bande, également aperçue dans le film de Kheiron, Brutus contre César) et Chantal Ladesou (qui était déjà dans Nicky Larson). Parmi les invités, Nicolas Marié (qui sera bientôt à l’affiche d’Adieu les cons, d’Albert Dupontel), Philippe Duquesne et Marie-Anne Chazel. Et en vedette, l’incontournable José Garcia.

José Garcia, le boss

Acteur illustre, ayant marqué aussi bien la télévision aux côtés d’Antoine de Caunes dans des performances exceptionnelles, que le cinéma (dernièrement dans Chamboultout avec Alexandra Lamy, d’Éric Lavaine, 2019, 1h40, mais aussi Nous finirons ensemble, de Guillaume Canet, 2019, 2h15), José Garcia est la “vedette américaine” du film, le méchant vraiment très méchant qui tient en respect le héros qui n’a rien à perdre, incarné par Tarek Boudali. Comédien chevronné et charismatique, il apporte une crédibilité et une originalité à un rôle-clé du film.


Le film de Tarek Boudali est beau, juste et cohérent.


Vanessa Guide, l’atout majeur

Au milieu de gentils demeurés chargés à la testosterone, Vanessa Guide reprend le rôle habituellement réservé à Élodie Fontan, la fille du groupe qui porte deux responsabilités particulièrement lourdes et tratégiques – la féminité, certes, mais surtout le bon sens. Amoureuse dans Alad’2 (de Lionel Steketee, 1h38, 2018), où elle donne la réplique à Kev Adams et Jamel Debbouze, Vanessa Guide s’impose avec caractère et aplomb.

Une réalisation soignée

Ceci n’est pas un « petit film ». Sans rendre jaloux Michael Bay, Tarek Boudali ne se contente pas de filmer « comme d’habitude », on ne revoit pas le même film à chaque fois (comme on aurait pu le craindre initialement en voyant l’affiche). Il y a une recherche sur chaque plan, une utilisation nouvelle des effets de ralenti, des travelings, une envie claire de se renouveler. Tout n’est pas réussi, il y a des petits ratés de temps en temps, des gags un peu convenus, quelques facilités (notamment le sempiternel « j’ai mis mes meilleurs hommes sur le coup »), mais pas vraiment de redite. En restant dans la même registre de la “bande à Fifi”, il y a matière. Et il y a des séquences magnifiques, notamment celle de l’orchestre, où le duo Lacheau-Arruti donne sa pleine mesure et Vanessa Guide est sublime – une séquence qui vient de nulle part, parfaite visuellement, un moment de grâce et de plénitude qui contraste parfaitement avec la maladresse crasse du groupe, pour une raison précise – à découvrir. Le film de Tarek Boudali est beau, juste et cohérent. Comme si l’expérience Nicky Larson avait fait monter les exigences de toute la bande d’un cran.


30 jours max (de Tarek Boudali, 2020, 1h27). Avec Tarek Boudali, Philppe Lacheau, Julien Arruti, Vanessa Guide, José Garcia, Marie-Anne Chazel, Reem Kherici, Nicolas Marié, Chantal Ladesou, Brahim Bouhlel, Riadh, Philippe Duquesne. Un film produit par Axel Films, StudioCanal, M6 Films, distribué par StudioCanal. Au cinéma le 14 octobre 2020. Crédits photos: David Koskas, StudioCanal – Tous droits réservés.

Vous aimerez aussi...