Un air de Payback signé B.B. King

Pour célébrer les 94 ans qu’aurait eus B.B. King ce lundi 16 septembre 2019, Google a partagé sur sa page d’accueil, dans le cadre des #GoogleDoodle, une vidéo youtube de 2 minutes, accompagnée d’une chanson classique du bluesman, « The Thrill is gone ». Moment de grâce à écouter en boucle et à partager pour perpétuer la mémoire d’une des légendes du blues, disparue le 14 mai 2015 à 89 ans.

Si cette chanson est ultra-connue en elle-même, vous l’avez peut-être également entendue au cinéma. Elle figure en effet dans de nombreux films, notamment Le Fugitif avec Harrison Ford (un film d’Andrew Davis, 1993, 2h09) et Payback avec Mel Gibson (de Brian Helgeland, 1999, 1h40). En à peine quelques notes, elle pose effectivement une ambiance à la fois mélancolique et pesante, le rêve pour un monteur dans des films souvent très compacts, aux séquences courtes et enchaînées.

Dans Payback, elle colle parfaitement au personnage de Porter, incarné par Mel Gibson, qui revient littéralement d’entre les morts pour récupérer son dû, éventuellement refaire sa vie, et retrouve son épouse en pleine déchéance dans un appartement lugubre. Un moment de blues caractérisé dans un film noir, que l’acteur aurait souhaité tourner en noir et blanc – les couleurs ont donc été désaturées au maximum, donnant à Payback un aspect unique. Et une bande originale qui compte quelques noms très célèbres (Jimi Hendrix, Dean Martin, James Brown…).

Dans Le Fugitif, c’est tout simplement le son d’un jukebox dans un bar où passe le docteur Kimble en cavale, le temps d’une bière et de quelques coups de téléphone. Une petite pause blues bienvenue, entre deux poursuites accompagnées d’une musique d’orchestre trépidante et très riche signée James Newton Howard (Incassable, Je suis une légende, Night call, Hunger Games pour ne citer que les plus illustres).

Vous aimerez aussi...