En salles 

Dujardin de retour avec Mélanie Laurent

C’est officiel, Jean Dujardin est de retour. Notre héros national rencontre Mélanie Laurent dans une comédie signée Laurent Tirard et Grégoire Vigneron, réalisée par Laurent Tirard et co-produite conjointement par l’acteur et l’auteur-réalisateur, producteurs du film via leurs sociétés respectives, JD Prod et Les Films sur mesure. Des artistes définitivement investis dans un projet original, un film en costumes qui nous ramène en 1809, époque propice à la farce et à la supercherie. Un moment court (1h30) mais intense.

Un couple attachant d’arnaqueurs

Nouvelle venue dans la comédie, donnant la réplique à un habitué du genre oscarisé, Mélanie Laurent assume un grand rôle avec aplomb et justesse. Rayonnante, déterminée, elle passe littéralement par toutes les couleurs, sans toutefois tomber dans la caricature. Grande actrice, elle tient littéralement le film sur ses épaules, apportant une crédibilité nécessaire et suffisante à des situations comiques, à la limite du ridicule. Une parenthèse inattendue dans une carrière déjà dense.

Son compère, revenu des Oscars pour redonner vie à son Brice fétiche ((Brice 3) et rassurer le public sur ses objectifs de carrière, trouve ici un rôle sur mesure, à la fois noble, distingué (en façade) et fourbe, offrant un terrain de jeu large et riche, libéré toutefois du besoin d’occuper le devant de la scène. S’il partage l’affiche avec une actrice de caractère, ce n’est pas pour rien. Il assure donc son statut de tête d’affiche avec humilité (un air faussement distingué un peu benêt quand même) et n’en fait pas trop. Une prestation juste et à la hauteur des attentes désormais importantes.

Une comédie toute neuve

En réussissant l’association de deux acteurs de grand talent, parfaitement complémentaires avec une troupe d’acteurs parmi les plus chevronnés (Evelyne Buyle, Christian Bujeau et Feodor Atkine) et des jeunes plus ou moins neufs au cinéma (premier long métrage pour Christophe Montenez de la Comédie Française, déjà quelques films remarquables à l’actif de Noémie Merlant), Laurent Tirard signe une comédie légère et intelligente, passionnante et imprévisible. On se prend au jeu. Un film relativement court (1h30) mais riche, intense et résolument moderne.

Une tournée insolite

Il n’est pas rare de voir les acteurs et réalisateurs sillonner la France pour accompagner leur film en tournée dite de « promotion ». Le jour de la sortie, Jean Dujardin et Mélanie Laurent ont entrepris de sillonner la capitale de long en large au volant d’une ancienne camionnette orange avec affiches sur les côtés et haut-parleurs sur le toit, l’acteur donnant de la voix pour inviter les passants à aller voir le film. Le pari était ambitieux, la pluie au rendez-vous et quelque part entre Les Halles (9h15), Bercy (13h30) et La Défense (18h), le véhicule aura été abandonné pour déjouer un embouteillage. Les acteurs, piégés dans le quotidien des parisiens, ont cependant assuré les passages prévus dans les salles avec grâce et disponibilité.


Le retour du héros, de Laurent Tirard (2018, 1h30). Avec Jean Dujardin, Mélanie Laurent, Noémie Merlant, Christophe Montenez, Féodor Atkine, Evelyne Buyle, Christian Bujeau.
Une production JD Prod et Les films sur mesure, distribuée par StudioCanal.
Sortie au cinéma le 14 février 2018.

Articles similaires