Vice, l’hallucinant

Si vous êtes familier avec le travail d’Adam McKay, notamment pour son dernier film The Big Short (2015, 2h11), Oscar du meilleur scénario en 2016, vous savez que la limite entre documentaire et fiction au cinéma peut être très mince. Avec Vice, cette limite s’estompe tellement, c’est presque dérangeant. Une expérience de cinéma très particulière. Rarement un biopic aura été aussi précis dans les détails et la similitude entre l’intégralité du casting et la réalité. C’est d’autant plus flagrant qu’ils incarnent des figures emblématiques d’une actualité toute récente, des personnalités de la…

Suite…