James Gray à la Cinémathèque Française

Le réalisateur américain James Gray, qui s’installe à Paris pour sa première mise en scène d’opéra (Les Noces de Figaro, de Mozart, au Théâtre des Champs-Elysées en novembre 2019), était présent à la Cinémathèque Française mercredi 16 octobre 2019 pour la soirée d’ouverture d’une rétrospective de ses films (du 16 au 21 octobre 2019, infos et réservations ici). Il participera notamment à une masterclass animée par le directeur général de la Cinémathèque, Frédéric Bonnaud, et Gabriela Trujillo, samedi 19 octobre 2019 à 14h30 – la rencontre sera précédée de la projection du film Two lovers en numérique (2007, 100 min, DCP, VOSTF).

James Gray à la Cinémathèque Française, 16/10/2019 ©2019 Place du Cinéma
James Gray à la Cinémathèque Française, 16/10/2019 ©2019 Place du Cinéma

Lors de cette soirée d’ouverture, avant la projection du film The yards (James Gray, 1999, 115 min, 35mm, VOSTF), le réalisateur s’est retrouvé sur scène confronté à un dilemne: essayer d’esquiver les hyperboles et ne pas trop parler afin de rester modeste, tout en se montrant reconnaissant pour l’invitation et les honneurs de la rétrospective, et donc ne pas rester muet non plus. Considérant qu’un réalisateur qui parle trop avant la projection d’un de ses propres films fait généralement des mauvais films (c’était visiblement le cas lors d’un festival auquel il a participé), il a préféré prendre deux questions du public.

James Gray à la Cinémathèque Française, 16/10/2019 ©2019 Place du Cinéma
James Gray à la Cinémathèque Française, 16/10/2019 ©2019 Place du Cinéma

The Yards était présenté en 35mm, un format qui a la préférence du réalisateur – sans être rétif au numérique, dont il reconnait certains bienfaits (notamment le fait que certains films puissent se faire désormais grâce à ce format, pour des raisons économiques), James Gray a toujours une affection particulière pour la pellicule.

James Gray à la Cinémathèque Française, 16/10/2019 ©2019 Place du Cinéma

Le directeur de la Cinémathèque a ensuite présenté au réalisateur une plaque gravée à son nom, apposée à l’un des sièges de la salle Henri Langlois (un rituel habituel à la Cinémathèque, puisque Nicolas Winding Refn y avait eu droit lors de sa venue en mars dernier, et Martin Scorsese aura également cet honneur ce jeudi à l’occasion de la présentation en avant-première de son nouveau film, The Irishman). Une plaque posée sur le « plus mauvais siège de la salle », selon le réalisateur, à l’extrémité du premier rang, mais qui n’est pas destinée à y rester.

Frédéric Bonnaud et James Gray à la Cinémathèque Française, 16/10/2019 ©2019 Place du Cinéma
©2019 Place du Cinéma
James Gray à la Cinémathèque Française, 16/10/2019 ©2019 Place du Cinéma

Masterclass de James Gray – Samedi 19 octobre 2019, 14h30 – Salle Henri Langlois (190 min)

  • Projection de Two Lovers (James Gray / États-Unis / 2007 / 100 min / DCP / VOSTF)
  • Masterclass animée par Frédéric Bonnaud et Gabriela Trujillo (90 min).

Frédéric Bonnaud est directeur général de la Cinémathèque française. Gabriela Trujillo est spécialiste des avant-gardes latino-américaines et européennes. Docteure en cinéma, critique, ancien professeur à l’École du Louvre et à la New York University, elle travaille à l’action culturelle de la Cinémathèque française.


Programme des projections

Vous aimerez aussi...