Découverte Prochainement 

Roulez jeunesse, Eric Judor en pleine tourmente

Comment réussir une carrière au cinéma quand on a démarré sur scène en duo comique, avec un succès tel qu’il devient difficile d’être pris au sérieux? C’est le sacerdoce d’Eric Judor et Ramzy Bédia, deux hommes connus pour leur prénom et un sens de la répartie irrésistible, qui parviennent de projet en projet à imposer leur nom. Après Problemos (écrit par Blanche Gardin), on retrouve donc Eric Judor dans un film écrit et réalisé par Julien Guetta, dont c’est le premier long-métrage, sur une proposition ambitieuse. Roulez jeunesse sort au cinéma le 25 juillet 2018.

Dépanneur émérite, travaillant honnêtement dans la société de sa mère, sans trop se poser de questions, à 43 ans. Un homme a priori sans histoires, qui ne demande rien à personne, et qui assure l’essentiel dans un contexte sans surprises. Jusqu’au jour où tout bascule.

Film court (1h24), Roulez jeunesse est une expérience haletante, car malgré un calme apparent et un certain détachement, le personnage d’Eric Judor est malmené, poussé dans ses retranchements, pressé d’évoluer à un âge où il pensait avoir décroché. Aux prises avec des enfants, sans parents, mis en face de responsabilités qu’il a toujours fuies (notamment avec la rencontre de Laure Calamy, charismatique et tenace), Alex est contraint de se révéler. Et en dépit d’efforts louables sur l’instant, son passé lui revient constamment, le retenant dans un état de stress permanent. Un rôle complexe dans une comédie dramatique originale, un défi que relève haut la main Eric Judor.

Comme d’habitude, Laure Calamy apporte à l’histoire un souffle remarquable, une présence à la fois féminine et à poigne, un personnage qui marque dès les premiers instants, avec un regard perçant. Un rebond étonnant, qui contribue aux déboires du dépanneur-babysitter, en ajoutant à sa quête une dimension profonde. Alors qu’il pouvait céder à la tentation victimaire, cherchait à se décharger de problèmes qui ne sont pas les siens, Alex est fermement recadré et sommé de prendre ses responsabilités, enfin. Au lieu de fuir, l’adulte malgré lui doit assumer. Pour se sortir de cette terrible journée, Alex doit faire le ménage dans sa vie. En est-il seulement capable?

Pour un premier film, Julien Guetta n’a fait aucun compromis. Rôle ambitieux pour Eric Judor, tournage avec des enfants et un chien, à mi-chemin entre le drame social et le road-movie, c’est un projet de taille, avec de nombreux pièges, qui se termine bien. Une comédie passionnante, colorée, avec de la poésie. Des acteurs de tous âges parfaitement justes, des situations insolites, parfois émouvantes, accompagnées de belles mélodies (Thomas Krameyer). Un bon moment.


Roulez jeunesse, de Julien Guetta (2018, 1h24). Avec Eric Judor, Laure Calamy, Brigitte Roüan, Ilan Debrabant, Louise Labeque, Marie Kremer, Déborah Lukumuena, Satya Dusaugey, Philippe DuquesneUne coproduction France 2 Cinéma, SRAB Films et Rectangle Productions, distribuée par Le Pacte. Sortie au cinéma le 25 juillet 2018.
Crédits photos: ©Céline Nieszawer

Articles similaires